mardi 21 novembre 2006

Le site web de l'Association Culturelle et Artistique Mantoise


Bienvenue sur le site web de l'Association Culturelle et Artistique Mantoise

L'alliage de Mant
«Comment retenir au pays dans un village chalossais de moins de 300 âmes? Notamment par la vie associative. Le socle prend mieux lorsque «autochtones» et «importés» s'unissent. Mise en application à Mant.» (Sud Ouest du 5 avril 1994)

La petite histoire...
Il était dit que Mant ne resterait pas une commune comme les autres.
A première vue, rien ne différencie ce petit village de ses voisins. Limitrophe des Pyrénées-Atlantiques et à vocation très largement agricole, Mant possède aussi un tissu artisanal implanté de longue date permettant ainsi un emploi de proximité à bon nombre de ses habitants.
Le village de Mant s'efforce, à l'identique de milliers d'autres en France, de fixer ses jeunes et, si possible, d'attirer de nouveaux foyers. Aujourd'hui il n'y a pas de maison vide à Mant et ceux qui y habitent ne cherchent pas à en partir. Le secret de la sauvegarde des villages c'est un ensemble éducatif de qualité et l'existence d'une vie associative.
Sur ce dernier point, dans les années 90, il y avait un manque dans notre village malgré de multiples activités.
A l'époque, la remarquable expérience d'autogestion du bar communal par les jeunes du village avait déjà 10 ans.
Comme dans tous les villages de Chalosse, le basket était déjà un élément fédérateur.
Il y avait aussi bien entendu une association de chasse très active.
Mant faisait donc partie des villages qui « bougeaient ».
En fin d'année 1992, on sentait que quelque chose allait se passer. Cinq personnes envisageant de créer une association pluri-disciplinaire, ont été invitées à exposer le projet lors d'une séance du conseil municipal. Le top départ était donné.
Faire entrer une activité « urbaine » dans un milieu rural! Des fous disaient certains... et pourtant.
Le 27 novembre 1992, lors de l'assemblée fondatrice de la nouvelle association, on pouvait compter trente participants. Un bureau était aussitôt composé.
Portée sur les fonts baptismaux des registres préfectoraux le 22 décembre 1992, l'association culturelle et artistique mantoise, donc autrement dit l'ACAM, était créée.
Mantoise par essence, l'ACAM recoupait un peu, dans ses effectifs, les contours du regroupement pédagogique des « 4M » formé avec les villages voisins de Monségur, Monget et Morganx.
Certes, les débuts comme tous les débuts, furent un peu laborieux. Un bureau de dix membres gèrait au mieux les périlleux méandres d'une association encore jeune. Cependant, curieusement, l'ACAM, le bouche à oreille aidant, attirait les habitants des villages voisins. La centaine d'adhérents était très rapidement atteinte. Il y avait bien un besoin d'activités nouvelles.
La chorale Enchant'Mant, des activités manuelles pour les enfants, un cercle de rencontre, un club photo voyaient le jour. Des sorties au Futuroscope, des journées découvertes du rafting, du canoë étaient organisées ainsi que des activités aussi diverses que des concours de pétanque, de pêche, etc...
En 1994, le maire du village annonçait la réfection de la salle des fêtes où l'association, avec d'autres utilisateurs, pourrait trouver ses marques.
L'ACAM organisait le 21 mai sa première soirée théâtre en accueillant la troupe de l'Amicale Laïque d'Hagetmau. Un succès!
Le bureau avait travaillé plusieurs mois pour relever le défi du 10 septembre 1994 (encore une histoire de fous) : la Fête des Jeux. 1800 personnes arrivaient en car ou en train (le petit train de Dax rapatrié à Mant pour l'occasion) car tous les accès au village étaient volontairement bloqués. Activités sportives gratuites et multiples, largage de parachutiste, baptêmes de l'air en hélicoptère, en montgolfière captive, 2 concerts sons et lumières gratuits, un repas de 750 convives étaient proposés. 153 bénévoles pour une demi-journée et une soirée. Un succès dont on parle encore dans les chaumières...
En 1997, la monographie de Mant, « Mant d'hier et d'aujourd'hui », écrite par Odette Castaignos, était éditée au profit de l'ACAM.
La chorale organisait son premier cabaret.
Au niveau de l'infrastructure, la commune lançait la réfection du hall des sports et la création d'un bureau des associations.

L'ACAM d'aujourd'hui...
Depuis, l'ACAM a toujours su s'adapter aux besoins de ses adhérents. De nouvelles activités ont été mises en place par les bureaux et animateurs qui se sont succédés. Aujourd'hui, on vient même depuis Mont-de-Marsan et Pau pour animer de nouvelles activités.
On vient participer à ces activités depuis les cantons d'Hagetmau, d'Arzacq, depuis Cazalis, Saint-Sever, bref depuis 23 communes. Mieux encore, on s'implique dans l'animation et dans le bureau même si l'on n'est pas mantois.
Dans le bureau actuel, 4 membres sur 11 ne sont pas Mantois mais s'impliquent profondément et efficacement.
La Maison de la dame de Brassempouy, emblématique de la Dame à la Capuche et unique thématique sur la préhistoire chalossaise ainsi que les principaux acteurs universitaires et chefs de recherche sont très intéressés par les activités de sauvegarde du matériel lithique collecté lors de prospection de surface et par le travail de qualité effectué par la section « Histoire et Patrimoine ».


A ce jour, l'ACAM propose à ses adhérents :
  • une chorale Enchant'Mant mixte et un chœur d'hommes,
  • une section danses sévillanes,
  • une section danses standards et latines,
  • des ateliers créatifs,
  • une section Histoire et Patrimoine de Mant,
  • un cours d'espagnol,
  • de nombreuses animations de soirée (cabaret, théatre, rencontre de chorales) ou de journée (concours divers (pêche, pétanque, sorties),
  • un blog pour améliorer sa communication avec ses adhérents et l'extérieur.
N'hésitez pas, si vous lisez ces lignes, venez nous rejoindre. L'ACAM a encore du potentiel.
ACAM
40700 MANT

Archives